Fortunes de mer au XVIIIe siècle : les Nantais sur la route des iles d’Amérique

Revue N°106

Le naufrage de l'Ulysses, construit en 1794 et disparu huit ans plus tard. Gouache de Michele F. Cornè.
Par Jacques Ducoin - le fait est assez peu courant chez les historiens maritimes est aussi un marin. Au delà d'un simple enregistrement statistique, il a ainsi pu remettre dans leur véritable perspective nautique les événements de mer survenus lors des traversées des navires de commerce nantais au mie siècle. L'étude des archives en particulier les déclarations de retour des capitaines au long cours lui a permis de reconstituer les circonstances les plus courantes des naufrages. Ainsi sont passés en revue les dangers de la Loire, du golfe de Gascogne, de l'Afrique, de l'océan Atlantique et des Antilles, auxquels étaient exposés les marins lors des voyages triangulaires ou en droiture.

Vous êtes abonné(e) ?

Nous vous en remercions et vous invitons à vous connecter pour lire nos articles et accéder à vos avantages.

Se connecter

Vous n'êtes pas abonné(e) ?

Soutenez le journalisme au long cours et choisissez votre formule d'abonnement.

S'abonner

Abonnez-vous
Abonnement 1 an

6 numéros

à partir de 69,90 €

S'abonner
Abonnement 2 ans

12 numéros

à partir de 129,90 €

S'abonner
Abonnement Numérique

6 numéros

49,90 €

S'abonner

Abonnez-vous et obtenez dès maintenant -5% sur la boutique en ligne, des cadeaux et bien plus encore !

Les derniers articles

Chasse-Marée