1720 : la Grande peste de Marseille

Revue N°125

Par Patrick Mouton - Dernière grande épidémie du monde occidental, la peste qui ravagea Marseille en 1720 mit à genoux une cité joyeuse et opulente, qui occupait avec ses multiples trafics maritimes la place enviée de premier port de Méditerranée. Il aura fallu l'arrivée d'un simple navire marchand et d'incroyables maladresses entachées ici et là de fautes graves pour que, soudain, toute une ville et une région basculent dans l'horreur. Et pourtant, qu'elle était belle, la "Porte d'Orient" en ce début du XVIIIe siècle !

Vous êtes abonné(e) ?

Nous vous en remercions et vous invitons à vous connecter pour lire nos articles et accéder à vos avantages.

Se connecter

Vous n'êtes pas abonné(e) ?

Soutenez le journalisme au long cours et choisissez votre formule d'abonnement.

S'abonner

Abonnez-vous
Abonnement 1 an

6 numéros

à partir de 69,90 €

S'abonner
Abonnement 2 ans

12 numéros

à partir de 129,90 €

S'abonner
Abonnement Numérique

6 numéros

49,90 €

S'abonner

Abonnez-vous et obtenez dès maintenant -5% sur la boutique en ligne, des cadeaux et bien plus encore !

Les derniers articles

Chasse-Marée