Solaire Provence, Jean-Baptiste Olive

Revue N°231

Premiers rayons de soleil sur le Vieux-Port, huile sur toile, 72 x 100 cm. Noter le regroupement de chattes et de mahonnes, allèges utilisées pour le transit des marchandises. L’édicule devait servir à abriter le personnel.

par Marie-Haude Arzur - Jean-Baptiste Olive… Qui connaît ce Marseillais hors de Provence ? Peu de monde. Pourtant ce mariniste fécond et estimé, dont un millier d’œuvres ont été récemment répertoriées, a grandement contribué à forger l’image communément admise de la Provence, après en avoir capturé le soleil.

L’article publié dans la revue Le Chasse-Marée bénéficie d’une iconographie enrichie.

Cet article est réservé aux abonnés.

Vous êtes abonné(e) ?Connectez vous pour lire nos articles et accéder à vos avantages. Se connecter

Vous n'êtes pas abonné(e) ?Créez un compte pour vous abonner à nos revues et lire nos articles S'inscrire

Les derniers articles

Chasse-Marée