L’océan, les bêtes et l’homme

Revue N°317

Liz Hascoët 
© Liz Hascoët 

Anita Conti- Illustré par Liz Hascoët - Décembre 1960, en mer Celtique. À bord du chalutier lorientais Deux-Amis, les hommes de l’équipage ont fait une place à une petite dame qui, sans relâche, au mépris du gros temps, étudie les prises et analyse les techniques employées pour capturer et traiter le poisson. Anita Conti, la première femme océanographe française (CM 114), a consacré une vie de travail et d’écriture à la pêche. Le récit de cette marée houleuse est tiré de son troisième grand livre, publié en 1971.

L’article publié dans la revue Le Chasse-Marée bénéficie d’une iconographie enrichie.

Cet article est réservé aux abonnés.

Vous êtes abonné(e) ?Nous en remercions et vous invitons à vous connecter pour lire nos articles et accéder à vos avantages. Se connecter

Vous n'êtes pas abonné(e) ?Soutenez le journalisme au long cours et choisissez votre formule d’abonnement. S'inscrire

Les derniers articles

Chasse-Marée

N°319 Réservé aux abonnés

BLUFF par David Fauquemberg

Quand il atteint Bluff Harbour, tout au Sud de la Nouvelle-Zélande et face à l’Antarctique, « le Français » – le lecteur... Lire la suite