Les casiers de François

Revue N°157

La fabrication du casier est à moitié achevée. A ce stade, François Le Bris a entamé la réalisation de la tresse constituant la circonférence du fond, et qu'on nomme le bourrelet.
Par Gilles Millot - Naguère, le marin pêcheur fabriquait souvent lui-même ses casiers. Mais l'emploi des matières plastiques a, en une trentaine d'années, conduit à l'usage d'un matériel standardisé, disponible pour un prix raisonnable dans toutes les coopératives maritimes. Quelques rares anciens restent cependant fidèles aux pièges en matériaux naturels, traditionnellement réalisés au cours de l'hiver. C'est le cas de François Le Bris, du Conquet, qui confectionne toujours avec une grande habileté des casiers à crustacés en osier, comme l'ont fait avant lui ses père et grand-père. Progressivement délaissé, cet artisanat constitue aujourd'hui un élément patrimonial vivant qui mérite d'être étudié en détail pour ne pas sombrer dans l'oubli.

Vous êtes abonné(e) ?

Nous vous en remercions et vous invitons à vous connecter pour lire nos articles et accéder à vos avantages.

Se connecter

Vous n'êtes pas abonné(e) ?

Soutenez le journalisme au long cours et choisissez votre formule d'abonnement.

S'abonner

Abonnez-vous
Abonnement 1 an

6 numéros

à partir de 69,90 €

S'abonner
Abonnement 2 ans

12 numéros

à partir de 129,90 €

S'abonner
Abonnement Numérique

6 numéros

49,90 €

S'abonner

Abonnez-vous et obtenez dès maintenant -5% sur la boutique en ligne, des cadeaux et bien plus encore !

Les derniers articles

Chasse-Marée

N°327 Réservé aux abonnés

Nous, boat people

Par Laurent Charpentier - À partir de 1975, des centaines de milliers de vietnamiens tentent d’échapper à la dictature, à... Lire la suite