La télémédecine maritime, le samu de la mer

Revue N°316

Au Guilvinec, le lycée maritime organise 
des cours de secourisme.
Au Guilvinec, le lycée maritime organise 
des cours de secourisme. Les élèves officiers de la marine marchande bénéficient aussi d’une formation aux gestes de premiers secours, augmentée de modules en hygiène 
et prévention, en soins infirmiers et en examen clinique sémiologique, dispensés 
par le médecin des gens de mer. © Lionel Flageul

par Jean-Yves Béquignon - Le Centre de consultation médicale maritime (CCMM) a été créé en 1983 par l’un des fondateurs du SAMU. Cette spécificité bien française, qui a inspiré les directives européennes, permet aux responsables des soins de tous les navires du monde d’appeler un urgentiste du SAMU de Toulouse quand un patient pose problème à bord. Ces téléconsultations reposent sur des procédures efficaces, des formations constantes et des transmissions satellitaires toujours plus performantes.

L’article publié dans la revue Le Chasse-Marée bénéficie d’une iconographie enrichie.

Cet article est réservé aux abonnés.

Vous êtes abonné(e) ?Connectez vous pour lire nos articles et accéder à vos avantages. Se connecter

Vous n'êtes pas abonné(e) ?Créez un compte pour vous abonner à nos revues et lire nos articles S'inscrire

Les derniers articles

Chasse-Marée

N°318 Réservé aux abonnés

« À la ligne »

Joseph Ponthus - À la sortie de l'atelier de marée où il est employé comme intérimaire, un ouvrier « à la ligne »... Lire la suite