Jouët & Cie

Revue N°159

Par Daniel Gilles - Fondé en 1872 par un charpentier des bords de Seine exploitant un bateau-lavoir, le chantier de Sartrouville, alors spécialisé dans les barques de promenade puis le motonautisme, prend un essor considérable dans l'entre-deux-guerres, lorsque Paul Jouit s'associe à l'affaire. Ce polytechnicien sait négocier les dépressions en diversifiant sa production, tant dans le domaine des bateaux de servitude que dans celui de la plaisance à voile et à moteur. Son fils Jean-Pierre fait de même dans les années cinquante en adoptant le bois moulé. En revanche, malgré de belles réussites comme le Golif, il renonce à se couler dans le moule industriel imposé par le raz de marée du polyester. Le chantier Jouet & Ce est vendu en 1965.

Vous êtes abonné(e) ?

Nous vous en remercions et vous invitons à vous connecter pour lire nos articles et accéder à vos avantages.

Se connecter

Vous n'êtes pas abonné(e) ?

Soutenez le journalisme au long cours et choisissez votre formule d'abonnement.

S'abonner

Abonnez-vous
Abonnement 1 an

6 numéros

à partir de 69,90 €

S'abonner
Abonnement 2 ans

12 numéros

à partir de 129,90 €

S'abonner
Abonnement Numérique

6 numéros

49,90 €

S'abonner

Abonnez-vous et obtenez dès maintenant -5% sur la boutique en ligne, des cadeaux et bien plus encore !

Les derniers articles

Chasse-Marée

N°327 Réservé aux abonnés

Nous, boat people

Par Laurent Charpentier - À partir de 1975, des centaines de milliers de vietnamiens tentent d’échapper à la dictature, à... Lire la suite