Jean Bulot : du sauvetage en haute mer à la sauvegarde du patrimoine

Revue N°166

"C'est vraiment avec l'Abeille 30et en mer du Nord que j'ai appris le métier, confie Jean Bulot. Avec ce bateau pas très puissant, à une seule hélice, sans propulseur d'étrave, on disposait de très peu de temps pour bien se positionner à l'aplomb des structures pétrolières. Si la manoeuvre ne réussissait pas du premier coup, on risquait de se retrouver vite fait entre les piles de la plate-forme !"
Par Serge Lucas - Ancien commandant des remorqueurs de haute mer Abeilles, Jean Bulot a pratiqué un métier risqué mais prestigieux. Aujourd'hui à la retraite, c'est l'un des plus ardents défenseurs du patrimoine maritime de son île natale, l'île d'Arz, dans le golfe du Morbihan.

Vous êtes abonné(e) ?

Nous vous en remercions et vous invitons à vous connecter pour lire nos articles et accéder à vos avantages.

Se connecter

Vous n'êtes pas abonné(e) ?

Soutenez le journalisme au long cours et choisissez votre formule d'abonnement.

S'abonner

Abonnez-vous
Abonnement 1 an

6 numéros

à partir de 69,90 €

S'abonner
Abonnement 2 ans

12 numéros

à partir de 129,90 €

S'abonner
Abonnement Numérique

6 numéros

49,90 €

S'abonner

Abonnez-vous et obtenez dès maintenant -5% sur la boutique en ligne, des cadeaux et bien plus encore !

Les derniers articles

Chasse-Marée