Coup de chien dans la Goule d’Enfer – D’après la relation du capitaine D. Frélaux.

Revue N°4

Comme la Sylvana, capitaine D. Fréleaux, en 1928, ce trois-mâts-goélette terre-neuvier quitte Saint-Malo pour les bancs. L'ancre tribord est au bossoir, elle n'a pas encore été saisie à son poste de mer. La voile d'artimon, ou brigantine, va être hissée. Le gui est soutenu par deux balancines munies de choucages pour éviter l'usure de la voile. Photo Roger Viollet.
Par Michel Duédal - La Gueule d'Enfer, dite aussi la « Goule », c'est le large couloir, orienté Suroît-Nordé, que suivent les dépressions atmosphériques nées en Golfe du Mexique, une vaste zone située, grossomodo, à la bordure Sud du Bonnet-Flamand (le plus au large des Bancs de Terre-Neuve). Les cyclones caraïbes qui empruntent ce passage, les conduisant vers des latitudes plus fraîches, y perdent de leur vigueur. Se régénèrent-ils dans la région où le froid courant du Labrador vient buter sur le Gulf-Stream ? Toujours est-il qu'arrivés dans la « Goule », ils se déchaînent parfois !

Vous êtes abonné(e) ?

Nous vous en remercions et vous invitons à vous connecter pour lire nos articles et accéder à vos avantages.

Se connecter

Vous n'êtes pas abonné(e) ?

Soutenez le journalisme au long cours et choisissez votre formule d'abonnement.

S'abonner

Abonnez-vous
Abonnement 1 an

6 numéros

à partir de 69,90 €

S'abonner
Abonnement 2 ans

12 numéros

à partir de 129,90 €

S'abonner
Abonnement Numérique

6 numéros

49,90 €

S'abonner

Abonnez-vous et obtenez dès maintenant -5% sur la boutique en ligne, des cadeaux et bien plus encore !

Les derniers articles

Chasse-Marée