Chamade, un cœur qui bat

Revue N°217

Carleton Mitchell, en polo noir, et l'équipage de Finisterre à l'arrivée de la course des Bermudes en 1956.
Par Gwendal Jaffry - Début juillet à Bénodet, le chantier Stagnol a mis à l'eau un Finisterre, yawl sur plans Stephens dont l'original est devenu une véritable légende de la course au large. Rallongé de trente centimètres et doté d'emménagements extrêmement bien pensés, « Chamade » a tiré ses premiers bords en Bretagne avant de rejoindre la grande bleue.

Vous êtes abonné(e) ?

Nous vous en remercions et vous invitons à vous connecter pour lire nos articles et accéder à vos avantages.

Se connecter

Vous n'êtes pas abonné(e) ?

Soutenez le journalisme au long cours et choisissez votre formule d'abonnement.

S'abonner

Abonnez-vous
Abonnement 1 an

6 numéros

à partir de 69,90 €

S'abonner
Abonnement 2 ans

12 numéros

à partir de 129,90 €

S'abonner
Abonnement Numérique

6 numéros

49,90 €

S'abonner

Abonnez-vous et obtenez dès maintenant -5% sur la boutique en ligne, des cadeaux et bien plus encore !

Les derniers articles

Chasse-Marée

N°327 Réservé aux abonnés

Nous, boat people

Par Laurent Charpentier - À partir de 1975, des centaines de milliers de vietnamiens tentent d’échapper à la dictature, à... Lire la suite