Brise Lame, un Carantec pur jus

Revue N°268

En juillet 2014, Brise-Lame à contre-jour embouque le chenal de Tréboul en s’aidant de la godille. © Mélanie Joubert

Par André Linard - C’est un des derniers survivants des grands cotres de pêche du Léon. Construit en 1932 à Carantec, il a calé ses casiers, ses filets et ses cordes autour de l’île de Batz pendant trois décennies. Longtemps abandonné, il a retrouvé sa configuration d’origine et navigue sous la houlette d’un patron inconditionnel de la voile pure.

L'article publié dans la revue Le Chasse-Marée bénéficie d'une iconographie enrichie et d'encadrés supplémentaires.

Cet article est réservé aux abonnés.

Vous êtes abonné(e) ?Connectez vous pour lire nos articles et accéder à vos avantages. Se connecter

Vous n'êtes pas abonné(e) ?Créez un compte pour vous abonnez à nos revues et lire nos articles S'inscrire

Les derniers articles

Chasse-Marée

N°294 Réservé aux abonnés

Nord-Nord-Ouest

Sylvain Coher - Illustré par Donatien Mary C’est l’histoire de Lucky et du Petit, deux voyous en cavale. Il y... Lire la suite