Basil Emmerson : le photographe du revival

Revue N°007

Le genre de photographies qu'on aimerait voir plus souvent... Familier des barges sur lesquelles il navigue depuis 10 ans, Basil Emmerson sait percevoir intuiti-vement, en marin, les temps forts les plus émouvants de leur vie quotidienne. Un grain violent vient de tomber sur la Tamise. La mer commence à fumer sous la pluie battante. Surpris, l'équipage des barges qui luttaient au louvoyage doit réduire rapidement la toile en filant la drisse de flèche. On entend presque le claquement furieux de la toile, on devine le coup d'oeil inquiet du patron sur le mât de flèche brutalement secoué par la rafale: Tout est senti, tout est marin 'dans cette photo sans apprêt qui évoque les meilleurs lavis de Pierre Ozanne : l'évolution soudaine du paysage, avec la rive qui disparaît sous le grain, la mer qui lève en quelques secondes, le nuage noir qui défile à toute vitesse au-dessus du fleuve... Splendeur violente du bateau, être vivant, dans la plénitude de son environnement.
Par Erik Abranson - Il existe de nombreuses photographies de voiliers. Mais bien rares sont celles qui apparaissent à la fois techniquement parfaites, intéressantes, belles et émouvantes. Car on ne saurait bien photographier les bateaux sans les aimer et les connaître à fond. L'amateur qui améliore patiemment sa technique, parvient alors parfois à atteindre, à force de passion, une qualité que lui envieraient bien des professionnels. Basil Emmerson est de ceux-là. Ni monstre sacré comme Beken, ni monument de l'histoire de la photo comme Sutcliffe, il connaît pourtant merveilleusement les bateaux et son objectif est impitoyablement sélectif. Comme par hasard, tous les voiliers qu'il photographie sont superbes, parfaitement restaurés et gréés, sans une faute de goût ; jamais une cabane à lapin intempestive, ou une voile mal coupée... Basil Emmerson ne cherche pas l'effet spectaculaire, le cadrage à la mode, valorisant pour l'artiste, mais la vérité du bateau dans son fonctionnement, son environnement, son authenticité. Sa photographie est poétique parce que marine.

Vous êtes abonné(e) ?

Nous vous en remercions et vous invitons à vous connecter pour lire nos articles et accéder à vos avantages.

Se connecter

Vous n'êtes pas abonné(e) ?

Soutenez le journalisme au long cours et choisissez votre formule d'abonnement.

S'abonner

Abonnez-vous
Abonnement 1 an

6 numéros

à partir de 69,90 €

S'abonner
Abonnement 2 ans

12 numéros

à partir de 129,90 €

S'abonner
Abonnement Numérique

6 numéros

49,90 €

S'abonner

Abonnez-vous et obtenez dès maintenant -5% sur la boutique en ligne, des cadeaux et bien plus encore !

Les derniers articles

Chasse-Marée