Aristide Ollivier : capitaine des grandes pêches

Revue N°116

Par Loïc Josse, Aristide Ollivier - dont la carrière véritable saga maritime de la fin de la Grande Pêche à la voile s'étend de 1906 à 1941, est sans doute le dernier des grands capitaines de voiliers terre-neuviers français. Refusant d'embarquer sur les chalutiers, dont il pensait qu'ils allaient "tuer le métier", il commanda le fameux quatre-mâts goélette "Zazpiakbat", le plus grand cordier de l'époque. Humaniste soucieux de progrès scientifique et attaché aux traditions, peintre et photographe, celui que ses matelots appelaient "Tête d'horloge" accueillera à l'occasion à son bord l'écrivain Alain Dumanoir, le Père Yvon, le peintre Roger Chapelet... Il sera aussi l'informateur privilégié de Louis Lacroix.*

Vous êtes abonné(e) ?

Nous vous en remercions et vous invitons à vous connecter pour lire nos articles et accéder à vos avantages.

Se connecter

Vous n'êtes pas abonné(e) ?

Soutenez le journalisme au long cours et choisissez votre formule d'abonnement.

S'abonner

Abonnez-vous
Abonnement 1 an

6 numéros

à partir de 69,90 €

S'abonner
Abonnement 2 ans

12 numéros

à partir de 129,90 €

S'abonner
Abonnement Numérique

6 numéros

49,90 €

S'abonner

Abonnez-vous et obtenez dès maintenant -5% sur la boutique en ligne, des cadeaux et bien plus encore !

Les derniers articles

Chasse-Marée