Un voilier irlandais qui refuse de mourir : le hooker

Revue N°005

Deux hommes, un gréement dépouillé, une coque étroite au frégatage impressionnant, voici un hooker quittant Kilronan, le port principal des îles d'Aran après y avoir déchargé le contenu de sa cale. Photo Leo Daly.
Par Jean-Pierre Guillou - L'Irlande, vue du continent, n'a pas la réputation d'être un pays de marins et passe paradoxalement pour être une île peuplée de paysans qui tourneraient le dos à la mer. C'est oublier un peu vite les nombreux équipages irlandais que la Royal Navy a engloutis dans ses guerres maritimes et dans sa flotte de commerce, équipages qui n'avaient pas d'autre choix bien souvent. C'est oublier aussi le poids de l'occupant anglais qui sacrifia délibérément l'industrie de pêche irlandaise au profit de la sienne propre, allant jusqu'à interdire la construction de bateaux membrés et bordés, et ne permettant pas la construction ni l'équipement d'aucun port sinon dans son propre intérêt.

Vous êtes abonné(e) ?

Nous vous en remercions et vous invitons à vous connecter pour lire nos articles et accéder à vos avantages.

Se connecter

Vous n'êtes pas abonné(e) ?

Soutenez le journalisme au long cours et choisissez votre formule d'abonnement.

S'abonner

Abonnez-vous
Abonnement 1 an

6 numéros

à partir de 69,90 €

S'abonner
Abonnement 2 ans

12 numéros

à partir de 129,90 €

S'abonner
Abonnement Numérique

6 numéros

49,90 €

S'abonner

Abonnez-vous et obtenez dès maintenant -5% sur la boutique en ligne, des cadeaux et bien plus encore !

Les derniers articles

Chasse-Marée