Un Breton à la découverte de l’Australie : Aleno de Saint-Aloüarn, le conquérant

Revue N°141

Les recherches des traces laissées par le passage de Saint-Aloüam en 1772 se sont concentrées sur la falaise de la baie des Tortues, sur file de Dirk Hard-top. Les quelques résidents permanents qui y vivent s'enorgueillissent d'être les tout derniers de la terre australienne à voir chaque soir le soleil se coucher.
Par Philippe Godard - Au XVIIIe siècle, les grandes nations européennes lancent de nombreuses expéditions maritimes d'envergure, à caractère commercial, scientifique ou politique, dans le but d'explorer le reste du monde encore inconnu, et d'annexer de nouvelles terres susceptibles d'être colonisées. Des marins d'exception, jeunes pour la plupart, ont ainsi sillonné les océans. Certains sont connus, pour avoir baptisé les contrées découvertes de leur nom ou de celui de leurs proches. D'autres, plus modestes, comme Aleno de Saint- Aloüarn, sont injustement tombés dans l'oubli. Pourtant, en 1772, ce Breton a pris possession pour le roi de France d'une portion de territoire située à l'extrême Ouest du continent australien. Si les archives en font foi, les preuves matérielles de cette présence française n'ont été découvertes que tout récemment par une équipe de chercheurs aventuriers, dirigée par Philippe Godard.

Vous êtes abonné(e) ?

Nous vous en remercions et vous invitons à vous connecter pour lire nos articles et accéder à vos avantages.

Se connecter

Vous n'êtes pas abonné(e) ?

Soutenez le journalisme au long cours et choisissez votre formule d'abonnement.

S'abonner

Abonnez-vous
Abonnement 1 an

6 numéros

à partir de 69,90 €

S'abonner
Abonnement 2 ans

12 numéros

à partir de 129,90 €

S'abonner
Abonnement Numérique

6 numéros

49,90 €

S'abonner

Abonnez-vous et obtenez dès maintenant -5% sur la boutique en ligne, des cadeaux et bien plus encore !

Les derniers articles

Chasse-Marée