Première sortie pour le Queen Mary II

Revue N°160

Deux fois plus grand que le France et moitié moins de temps pour le construire"... Quel que soit l'avenir de la société, cette formule choc de Patrick Boissier, le P.-D.G. des Chantiers de l'Atlantique à Saint-Nazaire résume le sommet technologique atteint par l'entreprise avec la construction du Queen Mary II. Le 6 novembre 2000, Pamela Conover, qui préside la Cunard, signait la commande du futur bâtiment pour un montant compris entre 693 et 780 millions de dollars, selon les sources. Ce sera le paquebot le plus cher de l'histoire, son coût représentant près du double des contrats les plus importants jusqu'ici conclus par les Chantiers de l'Atlantique.

Vous êtes abonné(e) ?

Nous vous en remercions et vous invitons à vous connecter pour lire nos articles et accéder à vos avantages.

Se connecter

Vous n'êtes pas abonné(e) ?

Soutenez le journalisme au long cours et choisissez votre formule d'abonnement.

S'abonner

Abonnez-vous
Abonnement 1 an

6 numéros

à partir de 69,90 €

S'abonner
Abonnement 2 ans

12 numéros

à partir de 129,90 €

S'abonner
Abonnement Numérique

6 numéros

49,90 €

S'abonner

Abonnez-vous et obtenez dès maintenant -5% sur la boutique en ligne, des cadeaux et bien plus encore !

Les derniers articles

Chasse-Marée

N°327 Réservé aux abonnés

Nous, boat people

Par Laurent Charpentier - À partir de 1975, des centaines de milliers de vietnamiens tentent d’échapper à la dictature, à... Lire la suite