Louis Lacroix (1877-1958) : I- Le navigateur au long cours

Revue N°177

Huile sur toile de Mohrmann datée de 1910, représentant le trois-mâts barque en acier Duchesse-Anne démâté aux Bermudes. Cet événement, survenu en février 1899, soit huit mois avant que le jeune lieutenant Lacroix n'embarque sur ce navire, sera relaté en détail dans Les Derniers Grands Voiliers. La concordance entre ce texte et le tableau pavois bâbord défoncé, grand mât et chambre de veille disparus, configuration du gréement de fortune réduit au bas-mât de misaine semble indiquer que le peintre a travaillé sous la dictée du mémorialiste, selon l'usage des portraitistes de navires.
Par Claude et Jacqueline Briot - Tout le monde connaît "Les Derniers Grands Voiliers", "Les Derniers Cap-horniers français" ou "Les Derniers Baleiniers français". Mais qui était l'auteur de ces ouvrages ? Grâce au croisement de sa correspondance et de ses souvenirs avec les archives publiques et familiales, voici reconstitué le parcours de Louis Lacroix, dont ce premier article retrace la carrière de navigant. Suivront le portrait du capitaine d'armement et de l'expert maritime, puis celui du mémorialiste de la voile. 

Vous êtes abonné(e) ?

Nous vous en remercions et vous invitons à vous connecter pour lire nos articles et accéder à vos avantages.

Se connecter

Vous n'êtes pas abonné(e) ?

Soutenez le journalisme au long cours et choisissez votre formule d'abonnement.

S'abonner

Abonnez-vous
Abonnement 1 an

6 numéros

à partir de 69,90 €

S'abonner
Abonnement 2 ans

12 numéros

à partir de 129,90 €

S'abonner
Abonnement Numérique

6 numéros

49,90 €

S'abonner

Abonnez-vous et obtenez dès maintenant -5% sur la boutique en ligne, des cadeaux et bien plus encore !

Les derniers articles

Chasse-Marée