Par Gérard Bignot - La seconde moitié du 'axe siècle et le début du XXe ont été marqués par la suprématie de la machine à vapeur, tant pour les transports terrestres que pour les trafics maritimes et fluviaux. La pêche, on le sait moins, n'a pas été en reste, et si la voile de travail a encore connu de beaux jours, certains armateurs français, pariant sur le progrès, ont fait construire dès les années 1890 des flottilles de navires à vapeur. Ainsi, au début du XXe siècle, comme ceux d' Arcachon, de Boulogne et de La Rochelle, le port de Dieppe se spécialisera-t-il dans le chalutage hauturier.