Les premiers chalutiers à vapeurs de Dieppe (1838 – 1914)

Revue N°133

Le chalutier à vapeur Espérance (Di 608) sort du port de Dieppe. Construit en bois, probablement par le chantier Prosper Corne en 1897, pour Bou-logne, il rejoindra en 1910 l'armement dieppois A. et F. Anquetin. Il sautera sur une mine en 1917, un seul marin sur onze réchappant au naufrage. Remarquer le chalut à bâton posé sur l'arrière bâ-bord ; l'un des étriers dépasse le couronnement.
Par Gérard Bignot - La seconde moitié du 'axe siècle et le début du XXe ont été marqués par la suprématie de la machine à vapeur, tant pour les transports terrestres que pour les trafics maritimes et fluviaux. La pêche, on le sait moins, n'a pas été en reste, et si la voile de travail a encore connu de beaux jours, certains armateurs français, pariant sur le progrès, ont fait construire dès les années 1890 des flottilles de navires à vapeur. Ainsi, au début du XXe siècle, comme ceux d' Arcachon, de Boulogne et de La Rochelle, le port de Dieppe se spécialisera-t-il dans le chalutage hauturier.

Vous êtes abonné(e) ?

Nous vous en remercions et vous invitons à vous connecter pour lire nos articles et accéder à vos avantages.

Se connecter

Vous n'êtes pas abonné(e) ?

Soutenez le journalisme au long cours et choisissez votre formule d'abonnement.

S'abonner

Abonnez-vous
Abonnement 1 an

6 numéros

à partir de 69,90 €

S'abonner
Abonnement 2 ans

12 numéros

à partir de 129,90 €

S'abonner
Abonnement Numérique

6 numéros

49,90 €

S'abonner

Abonnez-vous et obtenez dès maintenant -5% sur la boutique en ligne, des cadeaux et bien plus encore !

Les derniers articles

Chasse-Marée