Le remorquage portuaire : l’assistance au quotidien

Revue N°43

Très à l'extérieur des jetées du port du Havre, deux remorqueurs se préparent à assister l'entrée d'un grand bâtiment : l'Abeille 9 qui va servir sur l'arrière, et au premier plan l'Abeille 15. Ce dernier et le remorqué sont provisoirement reliés par un mince filin qui va permettre d'allonger le fort câble de remorque en acier encore enroulé sur le treuil. Ces manoeuvres d'approche effectuées en route à petite vitesse, présentent de sérieux risques d'abordages pour les remorqueurs, d'autant qu'ils sont le plus souvent hors de vue de la passerelle du remorqué. 4
Par Jean-René Lamanda - Aux abords ou à l'intérieur d'un port, dans les chenaux étroits et dans les bassins, un navire naviguant à faible allure, soumis aux actions du vent et des courants, voit ses capacités d'évolution considérablement réduites. Pour accomplir les manoeuvres en toute sécurité, le concours de remorqueurs est très souvent nécessaire. Officier mécanicien à bord de l'Abeille 15, le plus récent des remorqueurs français actuellement affecté au Havre, Jean-René Lamanda nous fait vivre le travail quotidien de ces navires à la silhouette familière, grands acteurs de la vie animée des ports.

Vous êtes abonné(e) ?

Nous vous en remercions et vous invitons à vous connecter pour lire nos articles et accéder à vos avantages.

Se connecter

Vous n'êtes pas abonné(e) ?

Soutenez le journalisme au long cours et choisissez votre formule d'abonnement.

S'abonner

Abonnez-vous
Abonnement 1 an

6 numéros

à partir de 69,90 €

S'abonner
Abonnement 2 ans

12 numéros

à partir de 129,90 €

S'abonner
Abonnement Numérique

6 numéros

49,90 €

S'abonner

Abonnez-vous et obtenez dès maintenant -5% sur la boutique en ligne, des cadeaux et bien plus encore !

Les derniers articles

Chasse-Marée