L’abattage de Carène

Revue N°240

En l’absence de marée ou de cale sèche, l’abattage en carène est le seul moyen d’accéder à la partie immergée d’un navire. L’opération est délicate, mais inévitable lorsque les circonstances imposent une intervention rapide sur les œuvres-vives, qu’il s’agisse de changer un bordage, colmater une voie d’eau, ou simplement caréner une coque trop sale pour poursuivre sa route. Coucher un bâtiment à flot exige des précautions et des moyens spectaculaires dont le caractère insolite n’a pas manqué de séduire les photographes des derniers temps de la voile, comme en témoigne cette sélection de clichés saisis dans quelques ports de France entre 1860 et les années 1900.

Cet article est réservé aux abonnés.

Vous êtes abonné(e) ?Connectez vous pour lire nos articles et accéder à vos avantages. Se connecter

Vous n'êtes pas abonné(e) ?Créez un compte pour vous abonnez à nos revues et lire nos articles S'inscrire

Les derniers articles

Chasse-Marée

N°298 Réservé aux abonnés

Portfolio : Rêve de voiles

Par Gilles Martin-Raget - Après avoir navigué sur les grands monocoques de course et de croisière – il a notamment participé en... Lire la suite
N°298 Réservé aux abonnés

Journal d’un timonier

par NIKOS KAVVADIAS - Traduit du grec par Françoise Bienfait - Illustré par Gildas Flahault - Nikos Kavvadias embarqua à l’âge de dix-huit... Lire la suite