La Concorde : de la traite à la piraterie

Revue N°148

Par Jacques Ducoin - Au début du XVIIIe siècle, la « Concorde », une frégate appartenant à René Montaudouin, l'un des plus grands armateurs de Nantes, s'adonne à la traite négrière et au commerce triangulaire avec les îles d'Amérique. En novembre 1717, près de la Martinique, elle est capturée et année par le célèbre Barbe-Noire, de son vrai nom Edward Teach, dont l'histoire est indissociable de celle de la piraterie et du mythe engendré par cette activité d'aventuriers sans scrupule.

Vous êtes abonné(e) ?

Nous vous en remercions et vous invitons à vous connecter pour lire nos articles et accéder à vos avantages.

Se connecter

Vous n'êtes pas abonné(e) ?

Soutenez le journalisme au long cours et choisissez votre formule d'abonnement.

S'abonner

Abonnez-vous
Abonnement 1 an

6 numéros

à partir de 69,90 €

S'abonner
Abonnement 2 ans

12 numéros

à partir de 129,90 €

S'abonner
Abonnement Numérique

6 numéros

49,90 €

S'abonner

Abonnez-vous et obtenez dès maintenant -5% sur la boutique en ligne, des cadeaux et bien plus encore !

Les derniers articles

Chasse-Marée