Au chevet d’Awen

awen
© Brian Prigent

À Beg Leguer, près de Lannion, le charpentier de marine Thibault Charton restaure depuis mars  2021 Awen, un cotre de Carantec de 6,60 mètres de long pour 2,45 mètres de large, construit en 1942 au chantier Moguérou (CM 244). Les derniers travaux datant d’une dizaine d’années, il a fallu changer la quille et l’étrave en chêne, ainsi que les membrures ployées, en robinier.

« J’ai aussi remplacé environ la moitié du bordé, en mélèze, précise Thibault, le galbord et le ribord en chêne, et quelques bordages du tableau. » Dernières étapes : le barrotage, entièrement refait en chêne, ainsi que les serres bauquières. À l’heure où nous bouclons ce numéro, Awen reçoit son nouveau pont, en contreplaqué, pour une fin de chantier prévue en décembre.

Lire aussi

Awen et les ouf du Dyjau, article publié dans le Chasse-Marée n° 244, en septembre 2012

Awen, un cotre de Carantec, est à l’origine d’un groupe de chants de marins, les Ouf du Dyjau, et d’un rassemblement de voiliers traditionnels sur le Trieux, grâce à son propriétaire, Fred Genty. Une histoire d’amitié et d’humour entre mer et rias trégorroises.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les derniers articles

Chasse-Marée