Vers la fin d’un métier millénaire ? Une marée à bord d’un harenguier de Dieppe

Revue N°003

Par Serge Lucas - Le port de Dieppe au début du siècle. Comme chaque hiver, la manne du hareng flamand est tombée sur les ports de Haute-Normandie. La pêche a été abondante ; l'équipage d'un canot ponté achève de débroquer ses filets au port. Soixante-dix ans après, les gestes de travail n'ont guère varié. Mais en 1982, la crise harenguière est générale en Europe : pratiquée depuis un temps immémorial, la petite pêche côtière aux filets dérivants est menacée de disparition malgré le retour du poisson.

Ce métier des hommes du hareng, Serge Lucas l'évoque ici au travers du récit d'une nuit de dérive, à- bord de Ma Sophie, un petit pêche-arrière dieppois. Avec, en contrepoint, les réflexions d'un ancien sur l'évolution de la pêche depuis les années 20 et les difficultés de la commercialisation.

Coll. Marchand (Claude Féron Les Informations dieppoises)

Vous êtes abonné(e) ?

Nous vous en remercions et vous invitons à vous connecter pour lire nos articles et accéder à vos avantages.

Se connecter

Vous n'êtes pas abonné(e) ?

Soutenez le journalisme au long cours et choisissez votre formule d'abonnement.

S'abonner

Abonnez-vous
Abonnement 1 an

6 numéros

à partir de 69,90 €

S'abonner
Abonnement 2 ans

12 numéros

à partir de 129,90 €

S'abonner
Abonnement Numérique

6 numéros

49,90 €

S'abonner

Abonnez-vous et obtenez dès maintenant -5% sur la boutique en ligne, des cadeaux et bien plus encore !

Les derniers articles

Chasse-Marée