Saisir un bout renversé

 

Lorsqu’un cordage métallique est trop gros pour être muni d’un œil épissé, ou, si pour une même tâche le diamètre d’un bout textile tressé est trop faible pour être travailler, le plus simple pour réaliser un œil autour d’un cap-de-mouton ou d’une cosse est de tenir l’ensemble au moyen de plusieurs amarrages plats.

bout renvers

© Claude Hascoët

 

La règle veut que le bout soit prolongé sur une longueur d’environ huit fois la circonférence de l’œil au-delà de la cosse ou du cap de mouton. Les deux parties du cordage posées l’une contre l’autre, il est d’usage de faire cinq amarrages, les deux extrémités devant être réalisés avec bridure. Dans le cas des cordages synthétiques, plus glissant, la sécurité voudra qu’on effectue le premier amarrage en portugaise.

 

Bout renversé

© Bernard Ficatier

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.