La tête-de-More

 

Elle sert à arrêter de manière provisoire le décommettage d’un cordage. Sa réalisation étant aussi simple mais plus rapide qu’une surliure, la tête-de-More présente l’avantage de ne pas donner de la surépaisseur et d’être plus élégante.

 

Le cordage qu’il soit en 3 ou en 4 – décommis sur quelques centimètres, on le tient d’une main, le boute vers le haut et les torons pendant régulièrement autour du poing. Faire passer le premier toron par-dessus son voisin – considéré dans le sens du commettage -, et ainsi de suite jusqu’au dernier toron que l’on introduit dans la première boucle de manière à le faire sortir par le bas. En souquant chaque toron, on obtient alors une tête-de-More. Réalisé sur un grelin, soit un cordage à neuf torons, la tête-de-More prend le nom de tête alouette.

tete de more

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.