Œil à la voilière

 

Cette épissure s’effectue sur des ralingues, soit des cordages à trois torons, en travaillant dans le sens du commettage. Le bout décommis sur plusieurs centimètres, on introduit le premier toron actif sous le toron passif correspondant. On passe ensuite le toron actif droit sous le toron passif situé immédiatement au-dessous du précédent, puis on retourne le cordage pour introduire le toron actif gauche dans le créneau du toron actif droit pour le faire sortir dans le dernier créneau encore libre. On continue par deux passes, toujours dans le sens du commettage, pour terminer par une demi-passe ou un mariage (amarrage avec du fil à voile).

Epissure

© Berrnard Ficatier

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.