Pascal Servain, gueule à fioul au pays du boucan

Revue N°153

Gromor mène un chant à hisser à bord du trois-mâts terre-neuvier Matité, un navire construit à Fécamp en 1918, et dont il espère le retour au pays.
Par Michel Colleu - Une petite maison de pêcheur ap­pareillée en brique et en silex, tout près de la grève, voilà la tanière de Pascal Servain ou plutôt du Gro­mor, amical sobriquet fécampois signi­fiant "gros mort", c'est-à-dire "vieux ma­chin". Aux murs, la bouée de la Marguerite immatriculée à Boulogne, une gravure des Magasins généraux de Fécamp, un portrait du pilote havrais H 26, un autre d'un cotre fécampois; sur le plancher, un coffre de Terre-Neuvas . . .

Vous êtes abonné(e) ?

Nous vous en remercions et vous invitons à vous connecter pour lire nos articles et accéder à vos avantages.

Se connecter

Vous n'êtes pas abonné(e) ?

Soutenez le journalisme au long cours et choisissez votre formule d'abonnement.

S'abonner

Abonnez-vous
Abonnement 1 an

6 numéros

à partir de 69,90 €

S'abonner
Abonnement 2 ans

12 numéros

à partir de 129,90 €

S'abonner
Abonnement Numérique

6 numéros

49,90 €

S'abonner

Abonnez-vous et obtenez dès maintenant -5% sur la boutique en ligne, des cadeaux et bien plus encore !

Les derniers articles

Chasse-Marée

N°327 Réservé aux abonnés

Nous, boat people

Par Laurent Charpentier - À partir de 1975, des centaines de milliers de vietnamiens tentent d’échapper à la dictature, à... Lire la suite