Jean Le bot, l’amateur de marine

Revue N°153

Par Gilles Millot - J'aurais dû naître en Bretagne, et à Saint-Malo bien entendu!" Ainsi s'exprime Jean Le Bot, avec quelque regret dans la voix. Mais c'est bien loin de la mer que cet "amateur de marine", comme il aime à se qualifier mo­destement, a vu le jour, en 1921. Son père, d'origine morbihannaise, s'occupait d'une petite forge, héritée d'un oncle, en Savoie. "Je suis donc né au son des mar­teaux, et peut-être que mon goût pour la technique vient de là!" Mais le martinet de la forge s'arrête bientôt de frapper le métal et à l'âge de dix-huit mois le petit Jean arrive à Saint-Malo. Il ne quittera la cité corsaire qu'en 1938, pour entrer à l'université de Rennes, où il prendra ses grades avant de devenir professeur. "Je n'ai pas d'antécédents familiaux dans le domaine de la marine, dit Jean Le Bot, mais je suis resté fidèle à ceux qui m'ont formé et donné le goût pour tout ce qui concerne la mer et les bateaux."

Vous êtes abonné(e) ?

Nous vous en remercions et vous invitons à vous connecter pour lire nos articles et accéder à vos avantages.

Se connecter

Vous n'êtes pas abonné(e) ?

Soutenez le journalisme au long cours et choisissez votre formule d'abonnement.

S'abonner

Abonnez-vous
Abonnement 1 an

6 numéros

à partir de 69,90 €

S'abonner
Abonnement 2 ans

12 numéros

à partir de 129,90 €

S'abonner
Abonnement Numérique

6 numéros

49,90 €

S'abonner

Abonnez-vous et obtenez dès maintenant -5% sur la boutique en ligne, des cadeaux et bien plus encore !

Les derniers articles

Chasse-Marée

N°327 Réservé aux abonnés

Nous, boat people

Par Laurent Charpentier - À partir de 1975, des centaines de milliers de vietnamiens tentent d’échapper à la dictature, à... Lire la suite