En station sur l’Atlantique Nord : Histoire des navires météorologiques français

Revue N°146

Jour de relève, au point Romeo. Après plus de trois semaines en station, l'une des deux frégates météo va rallier La Pallice, à 600 milles vers l'Est.
Par Yves Gaubert - Initiée au XIXe siècle par l'Américain Maury, le "père" des Pilot Charts, la météorologie maritime a pris son essor à partir de 1920, notamment grâce aux observations recueillies à bord des bâtiments de différents pays. Après la Seconde Guerre mondiale, une flotte de navires stationnaires est mise en place en Atlantique Nord. Ainsi, la France armera-t-elle plusieurs frégates, don "France I" et "France II". Devenues obsolètes avec le développement des observations par satellite, ces deux unité ont été désarmées en 1985, mais la première est aujourd'hui la pièce maîtresse du musée maritime de La Rochelle.

Vous êtes abonné(e) ?

Nous vous en remercions et vous invitons à vous connecter pour lire nos articles et accéder à vos avantages.

Se connecter

Vous n'êtes pas abonné(e) ?

Soutenez le journalisme au long cours et choisissez votre formule d'abonnement.

S'abonner

Abonnez-vous
Abonnement 1 an

6 numéros

à partir de 69,90 €

S'abonner
Abonnement 2 ans

12 numéros

à partir de 129,90 €

S'abonner
Abonnement Numérique

6 numéros

49,90 €

S'abonner

Abonnez-vous et obtenez dès maintenant -5% sur la boutique en ligne, des cadeaux et bien plus encore !

Les derniers articles

Chasse-Marée