Vivre, travailler, militer. Histoire sociale de la Navale nantaise (1881-1987)

Exposition "Vivre, travailler, militer. Histoire sociale de la Navale nantaise (1881-1987)"
Exposition "Vivre, travailler, militer. Histoire sociale de la Navale nantaise (1881-1987)"
A l’occasion du trentième anniversaire de la fermeture du dernier chantier naval nantais, la Maison des hommes et des techniques (MHT) et l’association histoire de la construction navale à Nantes (AHCNN) mettent en place une exposition intitulée « Vivre, travailler, militer. Histoire sociale de la Navale nantaise (1881-1987) ». Inauguré le 16 septembre prochain, l’événement se tiendra jusqu’au 21 octobre 2018.
Cette exposition est organisée autour de cinq thèmes. Le visiteur découvre ainsi qui étaient les ouvriers de la Navale, l’évolution de leurs conditions de travail, les luttes qu’ils ont menées ou encore leurs occupations en marge ou en-dehors du travail. Outre de nombreux documents d’archives et de photographies inédites, la scénographie comporte également des séquences sonores, interviews des femmes et des hommes des chantiers.
A noter que deux événements sont prévus en marge de l’exposition. Le dimanche 17 septembre à 18 h, dans la « cale à sous-marins », se tiendra un spectacle sous la forme du récit croisé de salariés et retraités des Chantiers de l’Atlantique de Saint-Nazaire. Tous les jours, du 15 au 30 septembre, à la nuit tombée, les bâtiments du site des chantiers s’habilleront d’images d’archives de la Navale. Les visiteurs pourront admirer les différentes photographies représentant, par exemple, un lancement de navire, des ouvriers au travail, une manifestation…
Pour plus d’informations sur l’exposition : www.maison-hommes-techniques.fr
Exposition nantes vivre et ravailler

Exposition « Vivre, travailler, militer. Histoire sociale de la Navale nantaise (1881-1987) »

Les derniers articles

Chasse-Marée

N°294 Réservé aux abonnés

Nord-Nord-Ouest

Sylvain Coher - Illustré par Donatien Mary C’est l’histoire de Lucky et du Petit, deux voyous en cavale. Il y... Lire la suite