Une toue pour le transport

© Gwendal Jaffry

En Loire-Atlantique, sur un grand terrain des bords de l’Erdre, l’Association nantaise de constructeurs amateurs de plaisance (ANCAP) regroupe des marins et propriétaires de bateaux afin de leur faciliter les travaux de construction, de rénovation ou d’entretien de leurs embarcations. Quelques jours avant les Puces nautiques qu’ils organisent désormais chaque année en mai, nous y avons rencontré Arnaud Delafosse, ancien conducteur du désormais célèbre éléphant des Machines de l’île. Avec un ami, il termine actuellement la construction d’une toue de 18 m de long pour 4 m de large, 20 cm de tirant d’eau et 7 t de déplacement. « Ses formes sont inspirées d’un ancien plan, explique-t-il, la coque étant en chêne et en douglas avec un palatrage traditionnel pour l’étanchéité. Pour la propulsion, je travaille actuellement à un système hybride qui permettrait de traverser les villes à l’électrique et de repasser au Diesel quand on est dans la campagne. « À terme, le bateau transportera des passagers, mais également du fret – jusqu’à 10 tonnes – sur l’Erdre et la Loire.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les derniers articles

Chasse-Marée

N°327 Réservé aux abonnés

Nous, boat people

Par Laurent Charpentier - À partir de 1975, des centaines de milliers de vietnamiens tentent d’échapper à la dictature, à... Lire la suite