Une épave de la Renaissance

© Deep Sea Productions/MMT

Une épave avait été localisée au sonar par les autorités maritimes suédoises il y a dix ans en mer Baltique, à 160 kilomètres au Sud-Ouest de Stockholm, mais ce n’est que très récemment qu’une équipe internationale d’archéologues a décidé de l’explorer. Embarquée à bord du navire polyvalent de soutien Stril Explorer (76 mètres de long), elle a utilisé pour cela des robots sous-marins et découvert qu’il s’agissait d’un voilier très ancien, dans un remarquable état de conservation. « Il date probablement de la fin du XVe siècle ou du début XVIe siècle, assure Rodrigo Pacheco-Ruiz, un des experts qui s’est investi dans cette mission.

Les eaux froides et saumâtres de la Baltique l’ont protégé pendant cinq cents ans et on a l’impression qu’il a coulé hier. La coque est intacte ; ses deux mâts et son beaupré, les vergues et une partie du gréement dormant sont encore en place. On distingue parfaitement l’annexe du navire sur le pont, un cabestan, une pompe de cale, une ancre et même les sculptures du tableau. » Cette très belle découverte est à retrouver sur un petit film réalisé par les scientifiques (< Intact Renaissance Shipwreck in the Baltic >, sur YouTube).

La datation de cette épave d’une quinzaine de mètres, baptisée Okänt Skepp (« Bateau inconnu »), reste à affiner, mais les archéologues estiment que ce voilier est antérieur aux navires de guerre Mars ou Vasa, coulés respectivement en 1564 et 1628. Les raisons de son naufrage sont inconnues à ce jour. Une prochaine campagne d’exploration, avec collecte d’échantillons, devrait permettre d’en savoir plus. 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les derniers articles

Chasse-Marée

N°318 Réservé aux abonnés

« À la ligne »

Joseph Ponthus - À la sortie de l'atelier de marée où il est employé comme intérimaire, un ouvrier « à la ligne »... Lire la suite