Un yellow submarine sans pilote

Un yellow submarine sans pilote
© IFREMER/A. Bodenes

Le nouveau sous-marin de la flotte océanographique française, Ulyx, a été présenté par l’IFREMER le 23 octobre dernier. Jaune et « rectangulaire », il mesure 4,50 mètres de long, pèse 2,70 tonnes et peut atteindre 6000 mètres de profondeur sans personne à bord, dirigé par une intelligence artificielle et disposant d’une autonomie de 48 heures. Ulyx vient en renfort des deux autres engins détenus par l’IFREMER capables de descendre aussi profond : Nautile, qui peut accueillir trois personnes, et Victor, sous-marin à câble téléopéré. Seuls trois autres pays disposent d’un robot tel que Ulyx : le Japon, les États-Unis et le Royaume-Uni. L’IFREMER pourra ainsi augmenter ses capacités d’exploration des abysses car le robot, en plus des missions stationnaires communes aux autres engins sous-marins – prélèvements, photographies –, est capable, en une seule plongée, de passer en revue 10 kilomètres carrés de fonds, cartographiés avec précision. Ses premières missions sont prévues pour 2022.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les derniers articles

Chasse-Marée