Un whitehall sur plans Iain Oughtred

un whitehall
© Maud Lénée-Corrèze

À Plogoff (Finistère), dans son atelier qui fait face à la mer et devant lequel ont patienté, tout ce printemps, le grand Ilur (CM 256) et le Chebacco qu’il a déjà construits, Didier Cariou travaille sur son cinquième bateau, un Acorn 17 conçu par Iain Oughtred, inspiré des whitehalls américains (CM 76). « J’avais acheté les matériaux nécessaires au chantier l’été dernier, mais j’ai manqué ensuite de temps pour attaquer, raconte Didier. On va dire que le confinement est bien tombé ! » La quille, l’étrave et l’aileron ont été fabriqués en lamellé-collé, tandis que les clins ont été réalisés en contreplaqué marine sapelli de 7 mm d’épaisseur, scarfé pour obtenir la bonne longueur (l’Acorn 17 mesure 5,20 m de long pour 1,20 m de large). « Chaque virure a été obtenue par brochetage à partir d’un gabarit, explique Didier, celle d’un bord, une fois terminée, servant à réaliser sa symétrique. » Avant d’être posés sur les gabarits de couples, les clins sont entièrement stratifiés.

Une fois la coque bordée, Didier pourra la retourner pour s’atteler à la réalisation des varangues et des lisses. « Je voudrais aussi poser des membrures, même si le plan n’en prévoit pas. La coque sera ainsi plus rigide, et je pourrai rendre les bancs démontables – d’ailleurs je préférerais revoir leur position car à mon avis, ils sont trop en avant. » Didier souhaite en outre installer des caissons étanches à l’avant et à l’arrière – à la place du banc du barreur –, pour créer de la flottabilité. La fin du chantier est prévue pour l’hiver prochain.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les derniers articles

Chasse-Marée