Un navire sumérien part au musée

© DEUTSCHES ARCHÄOLOGISCHES INSTITUT

À Uruk, en Irak, siège d’une cité importante de la civilisation mésopotamienne, un bateau sumérien vieux de 4 000 ans a été découvert en 2018. Des archéologues du Conseil national des antiquités irakien, épaulés par des homologues du département Orient de l’Institut archéologique allemand, ont décidé de l’excaver. Sa coque (7 mètres de long sur 1,40 mètre de large) en roseau, feuilles de palmier et bois n’est plus visible, mais sa forme apparaît sous forme d’empreintes sur le goudron dont elle avait été recouverte.

Ce navire aurait coulé dans une rivière, aujourd’hui asséchée et ensablée, mais ce fragile vestige était menacé par l’érosion, qui avait déjà commencé à révéler des parties de ses restes, ainsi que par le trafic routier et touristique qui existe à proximité du site. Fouillé lors d’une campagne en mars dernier, il a d’abord été numérisé, puis recouvert d’une couche d’argile et de gypse pour être stabilisé, afin d’être transporté au musée national de Bagdad. Là, il sera étudié sous toutes les coutures et préparé dans la perspective de sa présentation au public.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les derniers articles

Chasse-Marée

N°327 Réservé aux abonnés

Nous, boat people

Par Laurent Charpentier - À partir de 1975, des centaines de milliers de vietnamiens tentent d’échapper à la dictature, à... Lire la suite