Un musée maritime à Céphalonie

© Nic Compton

Si on vous demandait de faire tenir toute l’histoire maritime de la Grèce dans une seule pièce, comment vous y prendriez-vous ? Sotiros Marketos, mécanicien de la marine marchande en retraite, s’est attaqué à cette gageure. En dix ans de travail acharné, il a construit vingt-quatre maquettes de bateaux, qu’il présente dans un bâtiment spécialement construit à cet effet en bordure de son village de Sami, sur l’île de Céphalonie, dans la mer Ionienne.

Innombrables virures de bordé, gréements élancés avec des centaines de mètres de manœuvres passant par des centaines de poulies, jusqu’au cabestan ou au moteur à vapeur parfaitement fonctionnels… tout cela est l’œuvre de Sotiros Marketos. On pourrait chipoter sur certains détails, comme le fait que le bordé de tous les modèles, toutes époques confondues, est cloué sur la membrure, mais l’ampleur de cette réalisation est indiscutable.

Les grands navires à phares carré s’imposent de par leur stature, mais on découvre aussi au musée nautique de Sami (<nmsamis.gr>) les principaux navires endémiques de Grèce, comme la grande trirème du XVe siècle avant notre ère, qui a demandé deux ans de travail et qui est à présent « mouillée » devant l’entrée du musée. Jouxtant un cargo mixte de type Liberty des années 1950, les navires grecs caractéristiques des XIXe et XXe siècles (CM 280) sont représentés : karavoskaro, varkalas, sakoleva, samiaki skafi, perama, trata, papadia, trehandiri ou gatzao.

La carrière de charpentier de marine du jeune Sotiros Marketos fut interrompue à l’âge de neuf ans après qu’il eut tenté, à bord d’un canot de 1,20 mètre de sa construction, avec un sac de farine pour voile, la traversée vers l’île d’Ithaque, distante de 5 milles. Il fut récupéré à mi-chemin par un ferry, et promptement ramené à ses parents, qui détruisirent le bateau. La tentative suivante fut plus sage et plus longue : construit sur ses propres plans, lors de ses congés à terre, Nostos – terme qui désigne la nostalgie du pays natal – resta dix-huit ans en chantier. Ce bateau à moteur de 9,15 mètres est toujours le sien.

Si vous naviguez en mer Ionienne, ne manquez pas de faire escale à Sami pour saluer le chaleureux Sotiros Marketos et visiter son petit bijou de musée. Nic Compton

Les derniers articles

Chasse-Marée