Un knarr pour un ébéniste

Après avoir réalisé plusieurs embarcations un ébéniste se lance dans la construction d'un Knarr.

© Jean-Marc Lecomte

Au terme de plus de deux mille heures de travail réparties sur près de huit années, dont deux d’études, Jean-Marc Lecomte, ébéniste et sculpteur de profession, a achevé la construction de son Knarr (CM 211 et 268), un canot de 6 m de long inspiré du bateau scandinave de Gokstad. Mis à l’eau au Pecq en décembre dernier, ce n’est que le 20 juin qu’il a goûté l’eau salée à Saint-Valery-en-Caux.

Les derniers articles

Chasse-Marée

N°298 Réservé aux abonnés

Portfolio : Rêve de voiles

Par Gilles Martin-Raget - Après avoir navigué sur les grands monocoques de course et de croisière – il a notamment participé en... Lire la suite
N°298 Réservé aux abonnés

Journal d’un timonier

par NIKOS KAVVADIAS - Traduit du grec par Françoise Bienfait - Illustré par Gildas Flahault - Nikos Kavvadias embarqua à l’âge de dix-huit... Lire la suite