Un cargo à voiles construit au Costa Rica

Ceiba, transport à la voile
Ceiba

L’article de Jacques van Geen « Quand le fret remet les voiles » (CM 283) et les résultats du concours de plans de cargos à voiles que le Chasse-Marée vient de publier (CM 289) montrent tout l’intérêt d’une réflexion visant à repenser le transport maritime dans le but de réduire son impact environnemental.

Je vous écris du Costa Rica où un projet de ce type est en train de voir le jour. Nous construisons Ceiba, une goélette en bois de 45 mètres de long et 8 mètres de large, capable de transporter neuf conteneurs équivalents 20 pieds (environ 350 mètres cubes). La propulsion principale se fera à la voile, mais le bateau sera doté de deux moteurs de 150 kW chacun, rechargés grâce à l’énergie solaire et éolienne. Notre chantier est basé à Punta Morales et nous venons tout juste de recevoir le bois de charpente qui va maintenant être débité par une équipe composée de personnes ayant pour la plupart une expérience de navigation sur des bateaux traditionnels et une expérience dans le domaine de la construction navale. Ce projet est ambitieux dans la mesure où il entend démontrer qu’un bateau de transport avec un bilan carbone neutre peut être rentable et inciter les acteurs du transport maritime ou les personnes qui y sont sensibles à revoir le modèle économique actuel. 

Notre démarche est globale puisque les critères de respect de l’environnement et de durabilité s’appliquent au fonctionnement du chantier et aux matériaux qu’il utilise – des arbres seront, par exemple, replantés – ainsi qu’à l’exploitation future du bateau. En partant du Costa Rica, celui-ci rejoindra les îles Hawaii, puis passera par la Colombie-Britannique, au Canada, par San Francisco, aux États-Unis, et par le Mexique, avant de revenir à son point de départ. Il transportera des marchandises issues de l’agriculture ou de la pêche responsables : coton, saumon, noix de macadamia, avocats, ou malt. Le bateau devrait faire ses premiers essais en mer en janvier 2021 et le coût d’ensemble du projet est estimé à 3,6 millions de dollars. Le financement est principalement basé sur l’achat de parts de la compagnie Sailcargo Inc.

Ceux qui sont intéressés par ce projet peuvent se reporter au site <www.sailcargo.org>.
Nous vous donnerons régulièrement des nouvelles de l’évolution du chantier.

Danielle Doggett, Punta Morales, Costa Rica

Les derniers articles

Chasse-Marée

N°297 Réservé aux abonnés

Face au vent

JIM LYNCH - Traduit par Jean Esch, Illustré par Lapin - Bernard, Josh, et leur petite sœur Ruby sont comme qui dirait... Lire la suite