Un canoë dans le sillage d’Irma

© Randy Shots

Juste après le passage de l’ouragan Irma, le 10 septembre dernier, un passant a trouvé sur les bords de l’Indian River, en Floride, les restes d’une pirogue monoxyle taillée dans le bois de cyprès. On a compté près de quatre cents épaves de ce type en Floride, un état dont le patrimoine est particulièrement riche en la matière. Les Indiens seminoles, en particulier, sont maîtres en construction de ces canoes, mais la pirogue retrouvée diffère en plusieurs points des types connus jusqu’à présent : sa section carrée, le compartimentage et les sortes de sièges qui semblent y être taillés, en particulier. Au bureau de recherche archéologique de Floride, où l’épave est conservée, on se garde bien de se hasarder sur son âge ou sa provenance. La datation du bois au carbone 14 ferait remonter le cyprès utilisé au XVIIe siècle, tandis que des pointes et des restes de peinture rouge et blanche retrouvés sur la pirogue la rattachent plus nettement au XIXe siècle, voire au début du XXe siècle. L’épave mesure environ 4,50 mètres de long. Gorgée d’eau, elle pèse près de 350 kilogrammes. •

Les derniers articles

Chasse-Marée