Tous les défis du canot D21

© Claude Maho 

L’association Treizour lance à Douarnenez la construction d’un canot à misaine et taillevent de 7 mètres, qui devrait être lancé à la fin de l’été 2021. Déjà armateurs, entre autres, de la chaloupe Telenn Mor, pionnière du renouveau des voiliers traditionnels en 1983, les membres de Treizour entendent compléter ainsi leur flottille… « Les formations mises en place ont permis d’élargir notre vivier de chefs de bord et d’équipiers de confiance, expliquent-ils. Ça renouvelle nos équipes en les rajeunissant… et en les féminisant : parmi les nouveaux patrons, il y a une majorité de patronnes ! Telenn Mor totalise à présent près de trois cents sorties par an. C’est un bateau magique, mais exigeant ; à bord, les enfants ne peuvent pas vraiment participer à la manœuvre, et il serait hasardeux de leur confier le commandement. À l’aviron, une chaloupe de 6 tonnes, c’est quelque chose… Avec ce nouveau canot, une petite famille, un équipage réduit ou une bande de gamins de quatorze ans bien entraînés pourront partir à l’aventure. L’aspect patrimonial, historique, culturel n’arrive qu’en second lieu dans les motivations des nouveaux adhérents. Il faut d’abord qu’ils aient du goût et qu’on les laisse prendre des responsabilités ! » Pour autant, les formes et le gréement du futur canot sont basées sur l’étude de petite unités courantes à la fin du XIXe siècle comme Petit Bazile, lancé au chantier Camus en 1895, dont Claude Maho a publié les dessins (CM 253). L’architecte François Vivier a accepté de se charger des plans. Ce sont les membres de l’association qui construiront le canot, provisoirement désigné par son « immatriculation », D21.

« Mais quoi de plus évident que de se retrouver, bientôt, à plusieurs canots pareils pour naviguer de conserve, en balade ou en régate, pour les plus excités ? Avec la permission de François Vivier, explique-t-on à Treizour, les plans de notre “petit” canot, les tracés et même les gabarits seront mis à la disposition des associations, des écoles, des chantiers ou des particuliers désireux de se lancer dans l’aventure. Nous jetons d’ores et déjà un défi aux apprentis des écoles de charpenterie de marine pour l’été 2022, et deux ans plus tard, en 2024, rendez-vous à tous les premiers canots aux fêtes maritimes de l’été ! » Le chantier collectif de D21 sera ouvert au public à partir du printemps, dans le hangar de Treizour, sur le Port-Rhu, mais il se déplacera sur le site des fêtes maritimes de Douarnenez, du 15 au 19 juillet prochains.  <d21.bzh>

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les derniers articles

Chasse-Marée

N°327 Réservé aux abonnés

Nous, boat people

Par Laurent Charpentier - À partir de 1975, des centaines de milliers de vietnamiens tentent d’échapper à la dictature, à... Lire la suite