Sept bateaux pour Skol ar Mor

Skol ar mor
© Skol ar mor

Une fois n’est pas coutume, Skol ar Mor a mis à l’eau à deux semaines d’intervalle les bateaux construits par les deux niveaux d’apprentissage de l’école de charpenterie de marine. Ainsi, le 10 juillet, les étudiants du CAP ont lancé leurs quatre bateaux, deux plans François Vivier, un Morbic 12, acheté par son constructeur, et un Ilur, réalisé sur commande, ainsi qu’un One Man New Haven Sharpie de 5,50 mètres et un Alfa Beachcomber Dory, doris de course de 6,20 mètres, doté d’un gréement leg-o-mutton. Quatorze jours plus tard, c’était au tour des étudiants du bp de présenter au public, sur la cale de mise à l’eau de Mesquer (44), un cotre à corne de croisière côtière de 6,20 mètres (sur les plans de Maid of Endor de John Atkin), un Connecticut River Shad Boat de 4,70 mètres et un Diben 18 (plan François Vivier).

« Nous avons modifié un peu les formes de certains bateaux, notamment du Sharpie, précise Mike Newmeyer, le directeur de l’école. Pour ce petit bateau ostréicole de la côte du Nord-Est des États-Unis, les stagiaires ont réalisé l’épure à partir des plans de John Gardner et de ceux d’une réplique exposée au musée de Mystic Seaport. Et nous lui avons ajouté un arrière à ellipse, afin de donner un peu de challenge aux stagiaires. » Le Sharpie, gréé en ketch, est construit avec des membrures sciées et une charpente axiale en sipo. Il est bordé à franc-bord avec du cyprès de Lambert (Cupressus Macrocarpa). Le pont a été recouvert de toile Canvas en coton collée à l’époxy.

« Pour le Shad Boat, poursuit Mike, nous avons également utilisé un modèle à franc-bord exposé à Mystic Seaport. Les stagiaires l’ont construit à clins, ce qui est plus conforme au Shad Boat traditionnel de pêche, semi-ponté, servant à la pêche dans la rivière du Connecticut et sur le Long Island Sound. Notre voilier étant destiné à la croisière, nous l’avons allégé un peu en retirant quelques couples aux plans – ils étaient construits très solidement à l’époque ! – et en réduisant les échantillonnages, sauf pour la charpente axiale, un travail également intéressant pour les stagiaires qui ont dessiné les épures. » ◼

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les derniers articles

Chasse-Marée