Saison chargée au chantier Hénaff

Chantier Hénaff
© collection Chantier Hénaff

Cet hiver et au printemps, le chantier naval Hénaff, au Guilvinec avait de quoi s’occuper. En novembre 2019, Jérémie Gourret, patron pêcheur, commandait au chantier historique du port de pêche des travaux de modernisation sur La Sardane, bolincheur de 15,40 m. Chalutier à son lancement en 1977 par les Charpentiers associés du Guilvinec – il s’appelait Ker Men Meur à son neuvage –, il a été reconverti en bolincheur par Christian Scuiller, et rebaptisé L’Aigle des mers, avant de passer finalement aux mains de Jérémie Gourret en 2016.

Les travaux de réfection, menés par une partie des charpentiers du chantier Hénaff, se sont déroulés dans les locaux de la société Diougoant à Saint-Guénolé, faute de place dans l’atelier du Guilvinec. Jérémie Gourret avait confié au cabinet d’architecture et d’études navales Coprexma le soin de dessiner de nouveaux plans pour le pont et les emménagements. Ainsi, les cinq cuves à poissons, d’une capacité totale de 16 tonnes, ont été changées, de même que la passerelle et les installations électrique, électronique et hydraulique. « Le propriétaire souhaitait aussi que nous rehaussions le pavois et le tableau, précise Pauline Hénaff-Jézéquellou, directrice du chantier. Toute la structure, elle, n’a pas été modifiée. Tel qu’il est, le bateau est reparti pour au moins vingt ans. »

Une cuisine a été ajoutée et les équipements sanitaires ont également été modernisés. Un nouveau moteur Caterpillar a été installé par les employés de Diougoant. Le bateau, mis à l’eau le 25 juin (photo ci-dessous) et basé à Saint-Guénolé, a débuté la saison mi-juillet, après les dernières étapes pour sa mise en exploitation, dont une étude de stabilité.

Si la place manquait pour accueillir La Sardane au Guilvinec, c’est parce que le chalutier Kervily II est retourné dans le chantier qui l’a lancé en 1983 pour une refonte complète. À l’heure où nous bouclons ce numéro, les charpentiers achèvent le bordé, après avoir repris les varangues et les membrures, et se consacrent aux emménagements. La mise à l’eau est prévue à l’automne, et le bateau retrouvera sa place parmi la flottille de navires de pêche du pays Bigouden.

 

Le chalutier Kervily II a été mis à l’eau le 5 novembre au port du Guivinec.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les derniers articles

Chasse-Marée