Restauration de la vedette d’un yacht américain

Collection Antoine Lebel
© Collection Antoine Lebel

À Saint-Philibert, le charpentier de marine Nicolas Arnould bichonne La Triaz, vedette d’un grand yacht construit en 1907 sur des plans du cabinet d’architecture new-yorkais Cox & Stevens. Antoine Lebel, qui a acheté en 2018 cette annexe mesurant 6,10 mètres de long pour 1,70 mètre de large et 60 centimètres de tirant d’eau, s’est chargé des premiers travaux. « Je ne dispose pas des plans, précise-t-il, mais en étudiant des photographies d’embarcations de la même époque, j’ai construit de nouveaux emménagements en teck, plus fidèles à la période que ceux qui avaient été refaits. » Antoine Lebel a aussi changé les plats-bords et restauré le moteur, un Graymarine des années 1940. En le mettant à l’eau à l’été 2020, il constate néanmoins que la coque n’est pas étanche : « À l’extérieur, les œuvres vives avaient été recouvertes de toile imprégnée de résine époxy. À l’intérieur, une couche de contreplaqué avait été collée sur le galbord et le ribord. L’eau infiltrée a stagné, et le bois a pourri. » Nicolas Arnould remplacera donc la quille, le galbord et le ribord, en utilisant du pin d’Oregon. Une nouvelle couche de toile imprégnée à l’époxy sera ensuite appliquée sur les œuvres vivres, à l’extérieur, pour garantir l’étanchéité.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les derniers articles

Chasse-Marée