Reine de l’Arvor remise à neuf

Pinasse sardinière, Reine de l'Arvor, Douarnenez, Charpentiers de Cornouaille
© Philippe Urvois

Entrée à la fin octobre 2017 dans l’atelier des Charpentiers de Cornouaille à Douarnenez, Reine de l’Arvor a été remise à l’eau le 3 mai dernier après une lourde intervention. Cette pinasse sardinière de 1952, classée monument historique en 2014, était régulièrement entretenue par le club de plongée Douarnenez Aqua Club, son propriétaire depuis 2002, mais cette fois, l’intervention dépassait les compétences de ses adhérents. Il a fallu plus de 1500 heures de travail aux charpentiers, pour un budget proche de 180 000 euros – heureusement abondé par la DRAC, la Région et le Département –
pour redonner un second souffle à ce bateau de 13,80 mètres de long.

« Plusieurs membrures, la plupart des jambettes, les serres de bouchain et les serres bauquières ont d’abord été changées, puis l’intégralité du barrotage. Les préceintes, le plat-bord et près de 210 mètres linéaires de bordages en chêne ont été posés avant la réfection du pont, en pin rouge de Sibérie, et celle du pavois, en mélèze », résume Rodolphe Bielinski, le chef d’atelier. Une fois le pont et la coque calfatés, le bateau a été repeint, puis
sa timonerie a retrouvé sa place dès que la coque est sortie du chantier. Les finitions ont été réalisées par les adhérents de l’association.

Les derniers articles

Chasse-Marée