Philippe Viannay, rebelle et visionnaire

© Philippe Viannay, "Le rebelle et le visionnaire" 

« À ceux et à celles qui ont bien voulu croire à mes rêves ». C’est la dédicace du Cours de navigation des Glénans, signée Philippe Viannay (1917-1986), fondateur du centre nautique éponyme. À Concarneau, à proximité de la « Réserve », base logistique historique de l’association, une place porte son nom. Pour autant, peu se souviennent aujourd’hui de cet homme et de sa vie. Laurent Gomes et François Gauducheau décrivent dans un film captivant le parcours d’un homme qui, avec sa femme, Hélène, a fait en sorte que ses rêves se concrétisent pour le bonheur des générations futures.

Résistant dès 1941, Philippe Viannay crée Défense de la France, un journal clandestin qui tirera jusqu’à 400 000 exemplaires. Grièvement blessé dans la lutte armée, il participe après la Libération au lancement de plusieurs journaux, France-soir, France-Observateur, Matin de Paris.… Il crée le Centre de formation des journalistes (CFJ), pépinière de plumes célèbres, comme celles de Bernard Pivot et Laurent Joffrin, qui témoignent dans le film. À l’occasion d’une balade dans l’archipel de Glénan, il a l’inspiration d’un centre où ceux qui ont perdu leur jeunesse dans la guerre reprennent pied en s’appuyant sur les valeurs véhiculées par la mer, la voile, et l’esprit d’équipage (lire page  72). Le Centre nautique des Glénans démocratisera ainsi la plaisance en France.

Philippe Viannay sera aussi à l’initiative du Conservatoire du littoral.• Jean-Yves Béquignon

Philippe Viannay, le rebelle et le visionnaire, de Laurent Gomes et François Gauducheau, disponible en dvd auprès de Laurent Gomes, 1 rue La Galissonière, 44000 Nantes. Accompagnez votre demande par courrier d’un chèque de 10 euros à l’ordre de l’association Une certaine idée de la mer.

Les derniers articles

Chasse-Marée