Paolina, un bragozzo qui unit

© coll. Giovanni Panella

Selon Giorgio Suppiej, président de l’association vénitienne Arzanà, qui gère un petit musée installé dans l’ancien chantier Casal dei Servi – Squero en activité de 1920 à 1996 – et à laquelle on doit le sauvetage d’un grand nombre de bateaux, le bragozzo Paolina aurait pu être lancé après guerre à Chioggia par le chantier Bullo. Long de 10,40 m, ce bateau a longtemps servi pour la pêche à la crevette avant de passer aux mains d’un Padouan qui l’abandonnera. Renfloué puis récupéré par Arzanà, qui n’avait toutefois pas les moyens de le restaurer, Paolina a été donné à la ville croate de Krk le 28 février dernier. Giorgio Suppiej savait en effet qu’il trouverait là des amateurs intéressés pour faire revivre ce bragozzo, un type de bateau qui naguère naviguait aussi dans l’Est de l’Adriatique, mais qui a totalement disparu de ces côtes. La restauration est menée par Željko Skomarši et Nebeljko Dunato, deux amis. Une grande partie de la charpente a été refaite en chêne rouvre. Le pont sera refait en mélèze. Paolina devrait retrouver son élément le 4 juin prochain, jour de la Saint-Kvirin, célébrant le patron de Krk.
Giovanni Panella

Les derniers articles

Chasse-Marée

N°298 Réservé aux abonnés

Portfolio : Rêve de voiles

Par Gilles Martin-Raget - Après avoir navigué sur les grands monocoques de course et de croisière – il a notamment participé en... Lire la suite
N°298 Réservé aux abonnés

Journal d’un timonier

par NIKOS KAVVADIAS - Traduit du grec par Françoise Bienfait - Illustré par Gildas Flahault - Nikos Kavvadias embarqua à l’âge de dix-huit... Lire la suite