L’esprit Glénans

Un soir de 1946, le bien nommé Rebelle mouille devant la cale de Saint-Nicolas. À bord de leur canot à misaine, Philippe et Hélène Viannay sont émerveillés.

Les glénans
© Marie Dufay/Les Glénans

« Ce jour-là, écrira le fondateur du Centre nautique des Glénans (CNG), nous avons compris que ces lieux seraient les nôtres et aussi que nous ne pouvions les garder pour nous. » Dès l’année suivante, les deux anciens résistants fondaient dans cet archipel finistérien une école de voile pour redonner le goût de vivre à une jeunesse qu’ils savaient meurtrie par la guerre (CM 107).

Les Glénans fêtent donc cette année leur 70e anniversaire et en profitent pour faire un état des lieux. Aujourd’hui, le CNG compte cinq bases (îles de Glénan, île d’Arz, Paimpol, Bonifacio, Marseillan) accueillant chaque année 15 000 stagiaires, formés par 200 moniteurs, sur une flotte de 70 croiseurs, 70 randonneurs, 85 dériveurs, 152 catamarans et 150 planches à voiles. Depuis sa création, quelque 400 000 stagiaires y ont appris la voile tandis que la 7e édition du fameux Cours des Glénans, véritable bible du plaisancier, a été vendue à 45 000 exemplaires.

Ces chiffres résultent assurément de la capacité qu’a eue le centre à se remettre en question pour épouser l’évolution de la plaisance, ce qui n’a d’ailleurs pas été sans douleurs intestines. Néanmoins, si le winch et le moteur ne sont plus tabous comme jadis, les fondamentaux demeurent, que le président Sylvestre Louis résume en trois propositions : « respect de la nature, ouverture aux autres et confiance accordée à ceux qui le souhaitent ». Un programme humaniste qui fait tout l’esprit Glénans et sous-tend un recours massif au bénévolat sans lequel le modèle économique du CNG s’effondrerait. L’école de voile ne pourrait fonctionner sans les 800 bénévoles qui passent leurs vacances à transmettre aux novices ce qu’ils ont eux-mêmes appris de leurs prédécesseurs.

À l’occasion de cet anniversaire, le magazine numérique Kub <www.kubweb.media> a mis en ligne le beau documentaire de Clarisse Feletin, Les Glénans, une certaine idée de la mer, ainsi qu’une interview d’Hélène Viannay recueillie peu avant sa disparition, en 2006, par la même vidéaste. La cofondatrice du CNG y raconte avec toute la verve de son grand âge moult anecdotes illustrant son anticonformisme et son combat pour un monde meilleur où les mots « liberté, égalité, fraternité » ne seraient pas seulement un slogan racoleur.

Crédit iconographique : Marie Dufay/Les Glénans

Les derniers articles

Chasse-Marée

N°294 Réservé aux abonnés

Nord-Nord-Ouest

Sylvain Coher - Illustré par Donatien Mary C’est l’histoire de Lucky et du Petit, deux voyous en cavale. Il y... Lire la suite