Les vingt-cinq ans de « La Recouvrance »

La recouvrance brest vieux gréement
La Recouvrance. © Mélanie Joubert

Le 14 juillet 1992, une foule considérable se massait au port de commerce de Brest pour assister à la mise à l’eau de La Recouvrance. Vingt-cinq ans plus tard, la goélette se pavanait au cœur d’une jolie flottille amarrée quai Malbert, devant le chantier du Guip qui l’a vue naître. Dans les locaux de ce dernier, les invités ont pu découvrir une exposition de photos et de dessins – signés Charles Kérivel – réalisés au fil de la construction de ce navire, qui était le projet le plus ambitieux du concours Bateaux des côtes de France. Cette fête d’anniversaire a réuni une quarantaine de bateaux amis et un public fourni qui a pu embarquer sur certaines unités, comme Biche, Belle Étoile, Loch Monna, Dalh Mad, Corentin, Notre-Dame de Rumengol et bien sûr La Recouvrance.

Commandée par Yann Fournier, la goélette brestoise navigue chaque saison de mi-avril à mi-octobre. « Cet anniversaire, résumait Yann Mauffret, le patron du Guip, est à la fois un aboutissement et un point de départ pour une nouvelle génération. Cela nous fait toujours plaisir de voir La Recouvrance naviguer et être entourée. En 1992, sa construction était un pari très risqué, mais elle est désormais indissociable de l’identité brestoise. »

Les derniers articles

Chasse-Marée

N°296 Réservé aux abonnés

Torre Del mar

Traduit de l’anglais par Jacques Papy  et illustré par Antoine Bugeon - La guerre d’Espagne passée, le village de Torre del... Lire la suite