Le nouveau trois-mâts de Bremerhaven

© Mareike Heger

Le Deutsches Schifffahrtsmuseum de Bremerhaven (DSM, musée allemand de la navigation) annonçait en octobre dernier la décision de démolir son trois-mâts de 75 mètres, Seute Deern. Une subvention de 46 millions d’euros a été allouée à sa reconstruction, ainsi qu’à la restauration d’une douzaine d’autres navires du musée, dont le bateau-phare Elbe 3.

Le Seute Deern avait coulé en août dernier dans le vieux port de Bremerhaven, juste après l’événement organisé pour son centenaire. « Le dernier grand carénage remontait à 2001, précise Lars Kröger, responsable du projet, et lorsque nous l’avons renfloué, nous avons constaté que la charpente, attaquée par un champignon, serait difficile à restaurer… Mais certaines parties seront récupérables pour construire la réplique, notamment les mâts. Ce second Seute Deern restera au sec et servira de musée. »

Le Seute Deern a été construit en 1919 par les chantiers de Gulfport, dans le Mississippi. Baptisé à son lancement Elisabeth Bandi et gréé en goélette à quatre mâts, il servait au transport du bois. Après avoir navigué un temps dans les années 1930 sous pavillon finlandais, il est acheté par un armateur allemand et est restauré aux chantiers Blohm & Voss à Hambourg en 1938. Le bateau est alors doté de son gréement actuel de trois-mâts barque pour servir de navire école dans la mer Baltique. Après la Seconde Guerre mondiale, il est transformé en hôtel, puis en auberge de jeunesse aux Pays-Bas. Bremerhaven l’a finalement récupéré en 1966, et en a fait don au musée en 1972.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les derniers articles

Chasse-Marée