Le navire de Barbe Noire

© A general history of the Pyrates, from the first Rise and Settlement in the Island of Providence to the present times, Captain Charles Johnson, 1724

Lépave du navire du pirate Edward Teach a été formellement identifiée. Plus connu par son surnom qui rendait hommage à un système pileux offensif, autrement dit Blackbeard, « Barbe Noire », Teach a capturé le négrier de 300 tonnes La Concorde, armé de 40 canons au large de Saint-Vincent le 28 novembre 1717. Après l’avoir rebaptisé Queen Anne’s Revenge, Teach y embarque pour assiéger la ville de Charleston, en Caroline du Sud. Le navire s’échoue en 1718 dans une baie près de Beaufort, en Caroline du Nord, où le pirate est entré pour caréner ; toutefois, d’aucuns prétendent qu’il s’est volontairement échoué en vue de se soumettre, en échange du pardon royal.

Il n’en aura pas le temps : il meurt le 22 novembre 1718 dans une opération commanditée par le gouverneur de Virginie ; sa tête est suspendue au beaupré du HMS Jane, commandé par le lieutenant Maynard, qui obtiendra une récompense pour ce trophée velu.

Vingt ans après la découverte de l’épave, en 1997, Claire Aubel, coordinatrice des relations publiques des musées maritimes de Caroline du Nord, a affirmé qu’il s’agissait bien de celle de feue La Concorde. Des poids fleurdelysés ont été mis au jour dans les vestiges, révélant des origines françaises, mais c’est surtout la dimension du navire qui fait foi, car aucun autre bâtiment de cette taille ne se trouvait alors dans les parages. En outre, l’épave renfermait une quantité d’armes impressionnante, dont seul un navire pirate pouvait être dépositaire. N. C.

Les derniers articles

Chasse-Marée

N°298 Réservé aux abonnés

Portfolio : Rêve de voiles

Par Gilles Martin-Raget - Après avoir navigué sur les grands monocoques de course et de croisière – il a notamment participé en... Lire la suite
N°298 Réservé aux abonnés

Journal d’un timonier

par NIKOS KAVVADIAS - Traduit du grec par Françoise Bienfait - Illustré par Gildas Flahault - Nikos Kavvadias embarqua à l’âge de dix-huit... Lire la suite